Le système de poêle à pellets relève d’une chaudière à condensation (Gaz HR). Contrairement au poêle à bois, le poêle à pellets provoque de la fumée moins chaude et donc elle doit être poussée vers le faut par un ventilateur. La fumée du poêle à bois quant à elle monte naturellement.

L’installation du poêle à pellets n’est pas aussi simple que l’on puisse penser.

L’électricité est nécessaire pour ce poêle en cas de panne de courant ou d’un dysfonctionnement. Comme évoqué précédemment, les ventilateurs ont besoin d’une alimentation.

Lors d’une panne de courant de plusieurs minutes, le feu s’éteint et donc il faut avoir au moins 1,50m de sortie verticale arrière. Cette sortie permet l’évacuation des fumées par tirage naturel.

Attention, il est probable que la norme EN-14785 n’autorise plus prochainement la sortie par ventouse horizontale. Plusieurs pays possèdent déjà cette restriction.

Nous vous listons quelques points à respecter lors de l’installation d’un poêle à pellets :

  • Il ne faut pas utiliser d’aluminium, on pense à prendre de l’acier inoxydable.
  • Il faut monter le tirage verticalement d’au moins 150 cm.
  • Si vous possédez une partie horizontale longue (plus de deux mètres), nous conseillons de laisser une pente de 3%. Cette pente permet d’éviter la stagnation de condensats.
  • Faites un chemin le plus simple possible, sans courbe. Utilisez le plus de fois possibles des courbes à 45° plus que 90°, quitte à les multiplier par deux.
  • Équiper l’extrémité de votre conduit avec un chapeau “chinois” ou un anti-refoulement.
  • Pensez au nettoyage régulier du conduit.
  • Conseils du spécialiste Conseils du spécialiste
  • Service client de qualité Service client de qualité
  • Montage facile Montage facile
  • Paiement sécurisé Paiement sécurisé
  • 14 jours de retour de marchandise 14 jours de retour de marchandise